Compte-rendu Championnat de France de Cyclo-cross

16 Jan 2019

Contexte général

Dans la continuité des deux sélections régionales mise en place sur les coupes de France de Pierric et de Flamanville, le comité régional s’est déplacé à Besançon les 12 et 13 janvier, pour le championnat de France de cyclo-cross, épreuve finale de la saison, mais épreuve qui revêt un caractère prioritaire.
Cette action a nécessité une lourde coordination au niveau logistique avec notamment.


• Différents lieux de rendez-vous pour la prise en charge des coureurs avec 5 véhicules
• La gestion du matériel (plus de 40 vélos)
• La gestion de la restauration et de l’hébergement


Au niveau hébergement, le choix de la proximité a été fait avec l’hôtel F1 situé à 500 m du circuit. Cela a facilité le transport des coureurs pour la reconnaissance des parcours (à pied, à vélo), la gestion des différentes compétitions et l’arrivée échelonnée des coureurs sur le lieu de la compétition. Cette gestion a pu être individualisée en fonction des différents départs. Par rapport aux mauvaises conditions météorologiques, cela a été un point positif dans cette organisation.
Au niveau sportif, la sélection Occitanie était composée de 21 coureurs et 6 encadrants
La préparation de la compétition s’est déroulée sans difficultés avec une arrivée en décalée des encadrants et des coureurs.


Le programme du jeudi
· Arrivée d’une première partie de la délégation sur le centre d’hébergement
· Reconnaissance à pied du parcours
Le programme du vendredi
· 10h – point logistique et mécanique vélo
· Reconnaissance à pied
· 14h00 – reconnaissance du circuit à vélo
· 20 h – Briefing
Le programme du samedi
· 10h – reconnaissance du circuit
· 14h00 – Début des compétitions
Le programme du samedi
· 9h – Début des compétitions
· 15h30– retour


Les coureurs étaient pris en charge par leurs parents en fin de compétition (sauf impossibilité signalée en amont pour certains)

 

Contexte sportif

En amont de ce championnat, un stage de préparation sur le site du Domaine Saint Martin au Cap d’Agde a été proposé aux sélectionnés. Ce stage a été orienté sur les aspects techniques de la discipline du cyclocross, la cohésion de l’équipe. Ce regroupement a favorisé une approche individuelle, point difficile à mettre en place en compétition. Un document synthétique abordant l’échauffement, le passage dans la boue, la sortie H-24, la nutrition ...) leur a été donné.


Au niveau résultat, ce championnat a débuté par la catégorie cadette avec une 4eme place pour Ilona FEYTOU. Belle performance, avec malgré tout une pointe de déception du fait de quelques erreurs techniques en fin de course qui lui ont empêché de monter sur le podium.
En cadets, les espérances étaient hautes en début de saison notamment avec Quentin BEYS, mais ce dernier s’est fracturé la clavicule après le championnat régional. Nathan BOMENEL, un autre prétendant a été très régulier et réalise une belle couse sur le championnat malgré un très mauvais départ, (35eme) il termine 8eme.
Chez les espoirs, la discipline devient une spécialité, et le niveau est élevé. Loïc SWEZE motivé par un terrain à son avantage s’est mis hors-jeu avec une chute dès le départ. Le premier de la sélection Occitanie est Laudélino PLAS (27eme).
En juniors filles, les espérances étaient légitimement élevées avec Pasquine VANDERMOUTEN. Mais, affaiblie par une chute (entorse de la cheville) elle se classe 6eme.
En juniors garçons, Thomas BIBET était un des prétendants au Top 10, mais son objectif a été vite réduit en raison d’une chute au départ. Théo DELMAS réalise une super course en se classant 7eme. Résultat qui lui permet d’être sélectionné en équipe de France pour la manche de coupe du monde de Pontchâteau.
Chez les Elite dames, Audrey WEINGARTEN, espoir 1 termine à une encourageante 19eme place.


Ces résultats sont forcements mitigés pour certaines catégories, encourageants pour d’autres.


L’organisation du championnat de France a semble-t-il satisfait les coureurs que ce soit au niveau logistique et sportif. Cela a été possible grâce à l’implication de l’ensemble des encadrants, la qualité des mécaniciens, et le matériel mis à disposition du comité. Grâce à cette mutualisation de matériel, barnum, camion atelier (CC le Boulou), lavage … les coureurs étaient dans les meilleures dispositions pour réaliser une performance.

 

Orientations

L’approche de ce championnat pourra être revue pour les coureurs au niveau de la planification générale de leur saison de cyclo-cross.
Deux approches possibles
o Le cyclo-cross est une discipline de préparation pour le VTT XC ou la route, les coureurs
débutent leur saison mi-octobre ou fin octobre et la terminant mi-janvier avec une
orientation plus régionale, avec malgré tout la possibilité d’être sélectionné pour le
championnat de France en participant à une manche de CDF et au championnat régional.
(8/10 épreuves)
o Le cyclo-cross est considéré par le coureur comme une discipline à part entière, il débute sa
saison fin septembre et la termine mi-janvier avec une orientation d’épreuves nationales ou
internationales. Le coureur doit malgré tout prévoir des périodes de repos. L’objectif
prioritaire étant le championnat de France. (16/20 épreuves)


Ces orientations peuvent êtres à adaptées pour la catégorie cadets/cadettes.


Au vu de l’activité importante des clubs et comités départementaux sur la saison de cyclo-cross 2018/2019, il me semble opportun de discuter de l’activité du comité régional.
La structuration régionale des clubs et CDs se fait ressentir et c’est un point positif. Certains clubs veulent se recentrer sur cette discipline. Et c’est encore un point positif.


Cette situation a été présente en Languedoc-Roussillon il y a une quinzaine d’années sur l’activité VTT.
Voyant cette forte implication et motivation des clubs, le comité s’est désengagé de l’encadrement sur les épreuves nationales. Ce désengagement a permis à des structures clubs ou CDs de se développer, et d’être performant dans l’encadrement et l’accession vers le haut niveau. Le comité régional s’est orienté alors sur des actions à vocation internationale (type juniors séries.) et complémentaires à ces structures.


En prenant cet exemple, je propose pour la saison de cyclo-cross 2019/2020, l’activité régionale (ETR) suivante
- Présence d’un membre de l’ETR sur les 3 coupes de France
- Stage technique en amont du championnat de France
- Sélections régionales sur des épreuves internationales (Espagne/Belgique/Suisse.) – 10 coureurs
maximum – 2/3 épreuves
- Championnat de France.
- A cela peut se rajouter des journées à thématique technique pour les catégories cadets/cadettes

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Championnat de France Piste : Record de médailles pour la sélection !

20 Aug 2019

1/3
Please reload

Posts Récents

25 Sep 2019

Please reload

Archives